Le professionnel du conseil et du service pour un cabinet dentaire à votre image

LES PRATICIENS DENTAIRES: LES RAISONS DE LA GRÈVE.

 

La nouvelle convention tarifaire, plafonnant le prix des prothèses et revalorisant les soins, n’est pas acceptée par les professionnels du secteur dentaire.

La Confédération Nationale des syndicats dentaires (CNSD) a appelé ses membres a observé une semaine de grève. Dans la Loire, sur 200 membres du syndicat (le plus représentatif en terme d’adhérents sur le département), la moitié des praticiens ont respectés la consigne.

Les dentistes dénoncent la grille de nouveaux tarifs, qui prévoit un plafonnement du prix des prothèses. En contrepartie du plafonnement pour les dentistes, les soins courants seront réévalués.

À partir du 1er janvier 2018, le prix d’une couronne céramo-métallique ne pourra ainsi dépasser plus de 550 euros, et un soin pour une carie coûtera 67 euros au lieu des 41 actuellement. Des tarifs qui seront de nouveau évalués en 2020.

Mais les dentistes ne l’entendent pas de cette oreille. Ils dénoncent un nivellement par le bas de la qualité des prestations : en plafonnant les prix, l’Assurance maladie les inciterait à utiliser des produits de moins bonne qualité. Ils signalent aussi que sans les revenus conséquents liés à la pose de prothèses, ils ne seraient plus capables d’amortir les coûts de leur matériel.

Outre les négociations conventionnelles, ce mouvement social intervient alors que le Congrès de l’Association Dentaire Française (ADF) s’ouvre à Paris. Les syndicats espèrent que cet événement de formation annuel permettra de rassembler d’autant plus les professionnels de santé.

ICADENT soutient et est solidaire des praticiens face à cette mesure.

 

SOURCE: Le progrès, Ouest-France, Pourquoidocteur

conseils en agencement de cabinets et vente de matériels dentaires

Auvergne Rhône-Alpes

13 + 1 =